Comment vivre avec un proche diabétique ?

Quand on vient d’être diagnostiqué diabétique de type 2 ou de type 1 d’ailleurs, on est bien souvent accompagné soit par son médecin, soit par un endocrinologue, soit par un diététicien… Mais quand ce n’est pas vous qui avez été diagnostiqué, comment savoir les nouvelles règles d’hygiène de vie qu’il faut faire adopter ? Vivre avec une personne diabétique c’est côtoyer de près le diabète et cela nécessite de bien le connaître, avoir également en tête ses contraintes, ses risques… Nous vous livrons les 3 grands principes de base pour vivre avec un diabétique et être au taquet !

Renseignez vous sur le diabète pour tout connaître de lui ! 

 

Connaitre le diabète aussi bien que votre proche

Soit proche de tes amis et encore plus de tes amis avons nous pour habitude de dire. Cet adage s’applique également face à une maladie nouvellement diagnostiquée. Si l’un de vos proches est atteint d’un diabète, il est recommandé de se documenter sur cette maladie. Pas besoin d’éplucher toutes les études scientifiques !

Si nous devons faire une brève présentation du coupable voici ce que vous devriez retenir : le diabète est caractérisé par une élévation anormale du taux de sucre dans le sang : cette élévation doit être contrôlée. C’est pour cela que parfois un traitement est prescrit par un médecin. Mais parfois un changement des habitudes de vie et alimentaires peuvent suffire pour contrôler le diabète. En participant à ce changement d’habitudes hygiéno-diététiques vous aussi vous pouvez y gagner en qualité de vie, en santé et en vitalité ! Alors, vous allez jouer le jeu avec votre proche diabétique ?


Encouragez l’autre au quotidien

Vivre avec un proche diabétique c’est aussi l’encourager : l’encourager à prendre son traitement au quotidien même s’il se sent en bonne santé, être à ses côtés lors des changements d’habitudes de vie…

Et n’oubliez pas que encourager n’est pas seulement des mots, vous pouvez aussi le montrer par vos actes : acheter des aliments adaptés à ses repas équilibrés compatibles avec le diabète, accompagner lors des rendez-vous médicaux ou lors de l’exercice physique…


Se préparer à une éventuelle hypoglycémie

Être proche d’une personne atteinte de diabète c’est aussi être en mesure d’agir en cas d’urgence et notamment en cas d’hypoglycémies. Savez-vous reconnaître les signes d’une baisse trop importante de la glycémie ? Si votre proche commence à devenir pâle, à avoir la vision qui se trouble ou qu’il a des sueurs, des tremblements ou devient agressif, il se peut qu’il fasse une hypoglycémie.

En cas d’hypoglycémie, il faut resucrer votre proche avec des morceaux de sucre ou un soda ou un jus de fruit.

Et en cas de doute, n’hésitez pas à contacter le 112 ou le 15 pour avoir un avis médical et des secours éventuellement.

 
Enfin, n’oubliez pas que dans « savoir-vivre », il y a avant tout le mot « vivre ». Ainsi, votre rôle est avant tout d’encourager votre proche à profiter de la vie en toute liberté. A vous de jouer !
 


Imprimer  

Vous pourriez être intéressé.e par: